Imprimer (nouvelle fenêtre)

paal, paysage près de Barbizon

Ladislas de Paal (1846-1874)
Paysage près de Barbizon.



Ladislas de Paal (1846-1879)
Paysage près de Barbizon




Ladislas de Paal, né à Zám (ou Lam ?) en Hongrie en 1846, a découvert la peinture française en 1869 à l’occasion d’une exposition internationale à Munich où il admire particulièrement Gustave Courbet, Jean-François Millet, Diaz de la Peña et Théodore Rousseau.
Vers 1872, il vient à Paris rejoindre son ami et compatriote Mihaly Munkacsy dont la carrière connaissait en France un succès certain. Muncaksy et de Paal viennent en 1874 à Barbizon dont la réputation de village d’artistes attirait alors des peintres de toute l’Europe et même d’Amérique.
De Paal s’installe à l’auberge Siron jusqu’en 1877 : une plaque apposée en 1929 par la Société artistique Ladislas de Paal sur la façade de l’auberge, devenue depuis l’hostellerie du Bas-Bréau, commémore ce long séjour.
Sujet à la dépression, il est alors interné à l’hospice de Charenton où il demeure jusqu’à sa mort survenue en 1879.



L’essentiel de l’œuvre de Ladislas de Paal a été produit pendant son séjour à Barbizon où il se consacre presque uniquement aux paysages environnants, tant du côté de la forêt et de la plaine que dans le village lui-même.
Cette vue de la plaine, rendue par une touche fondue où personnages et animaux se confondent avec le paysage, est caractéristique des œuvres de Ladislas de Paal qui paraît avoir été sensible lors de son séjour en France aux recherches sur la lumière des artistes impressionnistes.