Imprimer (nouvelle fenêtre)

Narcisse Diaz de la Peña, Paysage - Dépôt du musée d'Orsay, Paris

Narcisse Diaz de la Peña (1807-1876)
Paysage

Bien qu’il soit désigné par le simple titre de Paysage, ce tableau de Narcisse Diaz peut être aisément rattaché à un ensemble d’œuvres réalisées par le peintre dans des secteurs du massif de Fontainebleau où les arbres étaient au 19ème siècle relativement clairsemés, tels que les platières d’Apremont.

Une exaltation de la nature

Paysage – Narcisse Diaz de la Peña – inv. RF1972-19 © RMN-Grand Palais (musée d’Orsay) / Franck Raux

Narcisse Diaz de la Peña (1807-1876)

Paysage
inv. RF1972-19

Cliché RMN-Grand Palais (musée d’Orsay)
/ Franck Raux

S’opposant à d’autres peintures réalisées au cœur de la forêt et où le clair-obscur de la végétation envahit la quasi totalité de la surface peinte, ces tableaux, avec leur ligne d’horizon placée à peu près au tiers inférieur, laissent une place importante au ciel chargé de nuages que Diaz dépeint avec un grand soin, obtenant des effets de lumière remarquables dans une gamme de gris extrêmement nuancée.

Dans la partie inférieure, les bouquets d’arbres, dont les panaches font le lien entre le ciel et la terre, sont disposés de manière à obtenir une composition savamment dissymétrique, les tons mêlés de brun et de vert de la végétation et du chemin donnant un équivalent terrestre au moutonnement des nuages.

Dans la partie inférieure droite, la minuscule silhouette courbée d’une paysanne, traitée en quelques taches de bleu et de rouge, contribue à donner, en dépit du format modeste de l’œuvre, une monumentalité certaine à cette exaltation de la nature.