Imprimer (nouvelle fenêtre)

lapito, forêt de Fontainebleau

Louis-Auguste Lapito (1803-1874)
Forêt de Fontainebleau, soleil couchant

  Louis-Auguste Lapito(1803-1874)

  Forêt de Fontainebleau, soleil couchant.

  Musée des peintres de Barbizon

Louis-Auguste Lapito, ami de Corot, appartient à cette génération, née au tournant du 19e siècle, qui va de manière suivie et régulière fréquenter la forêt de Fontainebleau dès les années 1820 pour y trouver des motifs et des sujets qui vont leur permettre de renouveler et de développer le genre du paysage.

Cette huile sur papier paraît correspondre à une des six œuvres présentées par Lapito au Salon de 1833 et inscrite dans le catalogue du Salon sous le titre Effet de soleil couchant, forêt de Fontainebleau. L’œuvre est de petites dimensions, ce qui n’est pas exceptionnel à cette date pour les œuvres présentées au Salon, surtout si l’artiste en proposait plusieurs. Ce Salon de 1833 est celui où sont pour la première fois présentées de nombreuses œuvres (dix-neuf précisément) inspirées par la forêt de Fontainebleau.

L’étude de Lapito présente en outre l’intérêt, malgré son format réduit, de montrer un vaste panorama qui rend bien compte des reliefs marqués du massif de Fontainebleau et du caractère irrégulier de son boisement dans la première moitié du 19e siècle. Par ailleurs, l’œuvre est intéressante par l’étude de la lumière qui génère des contrastes mettant particulièrement en valeur quelques beaux arbres isolés sur l’arête rocheuse qui scinde la composition en deux registres superposés. Le titre « Effet de soleil couchant » indiqué dans le catalogue du Salon est en ce sens caractéristique du travail sur la lumière effectué par les peintres travaillant à cette époque sur le motif.