Imprimer (nouvelle fenêtre)

Félix Ziem, Lisière de forêt à Barbizon

Felix Ziem (1821-1911)
Lisière de forêt à Barbizon

Félix Ziem à Barbizon

Félix Ziem (1821-1911) a séjourné à Barbizon dès 1853 et sa présence à l’auberge Ganne est attestée du 13 octobre au 3 novembre de cette année. Il s’y trouve de nouveau en 1860 et fait fabriquer une roulotte qui lui permet de parcourir la forêt de Fontainebleau. En 1866, il achète à Barbizon une maison qui appartenait à son confrère Charles Jacque et qu’il revend en 1868 pour acheter dans la Grande rue du village une autre maison où il séjourne surtout après la guerre de 1870 et qu’il conserve jusqu’à la fin de sa vie. La présence de Ziem à Barbizon est encore attestée dans les premières années du XXe siècle, mais ce grand voyageur n’y séjournait que de manière épisodique.

La forêt de Fontainebleau


Felix Ziem (1821-1911),

Lisière de forêt à Barbizon

Musée des peintres de Barbizon

- Cliché Yvan Bourhis/CG77

 Les tableaux de Ziem inspirés par la forêt de Fontainebleau sont beaucoup plus rares que ceux évoquant Venise, l’Orient ou même le midi de la France. Pourtant à l’occasion de ses séjours à Barbizon, Ziem aimait aller peindre en forêt. Si la localisation précise du lieu représenté est souvent difficile à établir, un certain nombre d’œuvres portent des titres tels que Environs de Barbizon ou Barbizon le soir (Paris, Musée du Petit Palais), ou pour celui-ci Lisière de forêt à Barbizon. La présence au dos de notre panneau d’un cachet « Luniot-Ganne » vient confirmer qu’il s’agit bien d’une œuvre réalisée à Barbizon : Joseph-Bernard Luniot, gendre des aubergistes Ganne et fendeur de bois de son état, avait en effet organisé un commerce de panneaux de bois à peindre destinés aux artistes qui fréquentaient assidument le village.

Cette peinture, non datée, est caractérisée par une touche rapide qui rend avec beaucoup de brio la texture des frondaisons et la gamme des couleurs automnales et qui permet de situer l’œuvre assez tard dans la carrière de l’artiste.