Imprimer (nouvelle fenêtre)

atelier graff


Le graff est une technique d’expression artistique utilisant le plus souvent des bombes aérosol avec une valve amovible appelée « cap » qui régule le débit. Il fait partie des différentes formes d’expression regroupées sous le nom d’art urbain ou Street art, qui comprend également le tag (signature traitée comme une calligraphie), le pochoir (utilisation d’une matrice pour reproduire un dessin sur une surface) ou le collage (assemblage d’images, coupures de journaux, objets,… sur un support).
Les graffitis sont réalisés sur des supports (murs, monuments, objets) situés sur l’espace public et non destinés à les recevoir ; ils sont souvent considérés comme des actes de vandalisme.
Cet atelier propose d’appréhender l’histoire des différentes formes d’expressions culturelles d’art urbain ou « Street Art » en liaison avec les graffitis présents dans l’ancienne auberge Ganne.

Objectifs de l'atelier

Temps de l'atelier : 2h00

Niveau : collège

  •  Pour les élèves
    -  Découvrir le travail des peintres paysagistes du 19ème siècle
    - Découvrir le graff et plus particulièrement le cellograff. Le cellograff permet de s’exprimer sans dégradation de l’espace.
  • Pour les enseignants
    - Appréhender une pratique artistique traditionnelle
    - Aborder l’histoire du graff et comprendre sa portée culturelle
    - Réaliser une œuvre éphémère « sur le motif » dans l’esprit des peintres de Barbizon et des graffeurs. Ganne.

Déroulement de l'atelier

Après une présentation historique du graff, art urbain ou « Street Art » et des techniques des peintres paysagistes du 19ème siècle qui représentaient la nature d’une façon réaliste, les élèves exécutent en plein air un dessin au feutre d’un paysage avec des arbres, des rochers afin de comprendre le travail des artistes qui peignaient sur le motif.

 Le travail du graff est abordé par l’étude du paysage au travers d’un film cellophane tendu entre les arbres ; les élèves dessinent et peignent avec des bombes de différentes couleurs. (Les élèves sont équipés d’un masque et de gants de protection fournis par le musée). Pour garder trace du travail fait, il est recommandé de venir avec un appareil photographique principe